RETRAITES COMPLEMENTAIRES - Financement et niveau des pensions en négociations

 

C'est I'une des négociations cruciales de ce début 2011. Syndicats et patronat ont jusqu'au 31 mars pour trouver un accord sur les régimes obligatoires (ARRCO et AGIRC) des salariés du privé.


 

 

 

 

L'enjeu est de taille. Les retraites complémentaires versées par les régimes obligatoires ARRCO et AGIRC aux salariés du privé représentent en moyenne près d'un tiers de la pension des non-cadres et plus de la moitié de celle des cadres et plus de la moitié de celle des cadres.

 



Syndicats et patronat, qui ont entamé une négociation le 25 novembre dernier, doivent s'entendre d'ici au 31 mars 2011, date à laquelle prendra fin l'accord qui régit actuellement les règles
des régimes de retraite complémentaire. De nombreux sujets sont sur la table, le niveau des pensions, le taux de cotisation, les droits familiaux (majoration de pension pour enfants), les pensions de réversion, sans oublier la question essentielle de 1'équilibre sur le long terme des régimes2009), a néanmoins vu ses comptes se dégrader.

FO : "GARANTIR LE NIVEAU DES PENSIONS"

 

S'ajoutent aussi les nouveaux paramètres induits par la réforme des retraites, avec le recul de 1'âge légal de départ de 60 à 62 ans. Pour Bernard Devy, Secrétaire confêdéral FO chargé du secteur Retraite et vice-président de I'ARRCO, "Il faut stopper la baisse du rendement, afin de garantir le niveau des pensions. [...]  FO n'exclut pas de demander une hausse des cotisations, ajoute t-il. Une hausse du taux de cotisation de 1% rapporterait plus de 4 milliards de ressources dès 2014 et permettrait de mettre les régimes de retraite complémentaire en équilibre jusqu'en 2030".

Ie taux de rendement, c'est-à-dire le rapport entre les cotisations versées et le mon- tant de la pension perçue, qui conditionne donc le niveau des pensions, n'a cessé de se dégrader ces dernières années. D'où la revendication unanime des syndicats d'arrêter cette dévalorisation.

En attendant des discussions qui s' annoncent vives avec le MEDEF sur cette question, symdicats et patronat ont déjà réussi à se mettre d'accord fin novembre pour reconduire jusqu'au 30 juin 2011 l'AGFF qui permet de financer la retraite complémentaire avant 65 ans.

I1 y avait urgence, puisque I'accord qui régissait ce dispositif arrivait à échéance le 31 décembre 2010. Après une réunion consacrée à I'examen d'études chiffrées prévisionnelles, le 21 décembre, syndicats et patronat devaient se retrouver le 4 janvier pour une nouvelle séance de négociations. Ils devraient alors entrer dans le vif du sujet. Prochains thèmes au programme: le devenir de l'AGFF après le 30 juin 2011 et les scénarios d'évolution économique sur lesquels vont se fonder les discussions.

 

 


 

 

FO Hebdomadaire - Janvier 2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site