Force Com n°59

Force Com n°59

 

TROIS QUESTIONS À...

 

Trois questions à David dos Santos, Délégué syndical central chez Orsid Document Management.

FO Gagne sa représentativité chez ORSID ODM. Quelles sont les raisons de ce succès?

J’ai créé le syndicat FO COM chez Orsid Document Management car les valeurs de Force Ouvrière m’ont tout de suite plu. Une rencontre avec Bruno Robert, le responsable FO COM des filiales du groupe La Poste a été déterminante. Trois mois avant les élections, un beau travail d’équipe a été mené. Nous avons rédigé puis distribué des tracts. Très rapidement, nous avons organisé des réunions d’information. C’était la 1ère fois qu’une fédération syndicale venait sur notre site. Réactivité, renseignements, connaissance de l’entreprise et de ses dirigeants... ce sont ces atouts qui ont fait émerger FO COM. Après 2 mois travail, les résultats sont au rendez-vous.

Quelle est la situation sociale?

Cette entreprise est implantée sur 2 sites, Fontenay et Asnières-sur-Seine. L’effectif est passé de 130 personnes à 85. Il y a eu une réduction de la voilure, un départ des machines et un déclin de l’entreprise. Equipes restreintes, stagnation des salaires, dégradation des conditions de travail : le dialogue social est très difficile. Nous avons fréquemment recours à l’inspection du travail... Avec FO COM, la direction a découvert un syndicat structuré et des revendications pertinentes. La direction avait l’intention de niveler les accords d’entreprise par le bas. Nous avons compris et déjoué la stratégie qu’elle voulait décliner. Notre principale revendication, c’est de tirer la politique sociale vers le haut.

Qu’est-ce qui te motive dans le syndicalisme?

Je suis devenu délégué syndical central depuis le début de l’année. Soutenu par la Fédération et mes collègues, je suis fier de cette nomination. Très attaché à mon entreprise et aux collègues, je trouve que Force Ouvrière donne du sens à mon travail et à mon action. Le syndicalisme, c’est un enrichissement de tous les jours. Maintenant, les collègues m’appellent « M. réglementation ». En accompagnant plusieurs collègues lors d’entretiens disciplinaires, j’ai acquis de la crédibilité. En cas de réorganisations qui ne respectent pas les règles, la présence de FO est désormais dissuasive. Avec l’appui de la Fédération, ça marche ! Mon objectif : FO COM majoritaire !

 

 

 

Force Com n°59

 

 

 

 

 

 

www.force-ouvriere.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×