Force Com n°53

TROIS QUESTIONS À JEAN-MICHEL GUILLEMAN, DÉLÉGUÉ SYNDICAL CENTRAL FO COM CHEZ NUMÉRICABLE

Avec 17% des voix aux dernières élections professionnelles, il prouve la représentativité de notre Fédération.


Comment avez-vous mené votre campagne électorale?

 


C’est un travail collectif. FO Communication a pu constituer une bonne équipe de délégués syndicaux chez Numéricable, avec de jeunes militants qui s’investissent. Nous avons joué la carte de la proximité. Nous nous sommes servi des tracts de la Fédération pour aller à la rencontre des salariés et échanger avec eux. C’est grâce à des collègues qui ont la fibre syndicale et qui partagent les valeurs

de Force Ouvrière que nous nous sommes implantés dans l’Ouest. Une action syndicale originale: la lettre ouverte que nous avons envoyée au président a été donnée aux salariés en mains propres et diffusée par l’intranet. Son impact très constructif nous a fait connaître. Et nous allons bientôt être reçus par le président. Preuve que les représentants de FOCOM sont crédibles et respectés dans l’entreprise.

Et quel était le contenu de cette lettre?

Elle dénonçait le «management à la hussarde », la pression et l’état psychologique des salariés qui se dégrade. Nous demandions une amélioration des conditions de travail. Et surtout, nous avons alerté le président sur la souffrance au travail, de plus en plus prégnante. En tant que force de propositions, nous revendiquons une meilleure reconnaissance de notre travail, l’élaboration de plans de carrière et de formation ainsi qu’une réelle politique de parité hommes/femmes. Nous demandons également un accès à la formation continue qui est, selon nous, la clé de voûte de la réussite professionnelle.

Quelles sont les perspectives de FO Communication?

Tout d’abord, négocier. Chez Numéricable, nous sommes parvenus à établir un dialogue social acceptable. Nous allons négocier un accord sur le droit syndical. Il y a des projets d’accords sur le travail des seniors et sur les conditions de travail. Ensuite, déployer une stratégie gagnante en diffusant un tract tous les mois. Avec comme thèmes des sujets d’actualité qui préoccupent les collègues.

Nous désirons travailler encore plus avec les régionaux et «arracher » le comité d’entreprise aux prochaines élections.

 

 

www.force-ouvriere.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site