LES CAF AU BORD DE L IMPLOSION: UNE SEULE CAUSE LES RESTRICTIONS BUDGÉTAIRES

AU BORD DE L IMPLOSION: UNE SEULE CAUSE LES RESTRICTIONS BUDGÉTAIRES

 

FO dénonce les effets d’une convention d’objectifs et de gestion dévastatrice.

L’asphyxie des Caisses d’Allocations Familiales est aujourd’hui un constat sur l’ensemble du territoire. Les 123 CAF connaissent des difficultés croissantes face à des missions nouvelles et à venir :

• mise en place du RSA,
• déclaration trimestrielle de ressources des bénéficiaires de l’AAH,
• RSA jeune,
• l’extension du RSA dans les DOM,
• gestion de l’accès à la CMUc,
• mise en place des actions de prévention des expulsions locatives.

Tous les indicateurs révèlent une dégradation profonde de la qualité de service que les allocataires sont en droit d’attendre des Caisses d’allocations familiales. Qu’il s’agisse du traitement des appels téléphoniques, des délais de traitement des demandes de minima sociaux ou du courrier, les chiffres révèlent une tendance qui va dans le sens d’une détérioration importante.

Force Ouvrière tient à rappeler que derrière ces chiffres, il y a des personnes : des allocataires pour qui les prestations servies par la branche sont de plus en plus souvent le dernier rempart avant l’exclusion des personnels qui subissent de plus une charge de travail ingérable, générant stress et pénibilité.

En 2009, la Confédération Force Ouvrière avait dénoncé l’impossibilité d’assumer une telle charge de travail sans moyens supplémentaire dans le réseau et avait voté contre la convention d’objectif et de gestion 2009-2012. Malgré nos vives réticences, la majorité de gestion du conseil d’administration de la CNAF avait soutenu la signature de la COG qui de toute évidence n’apportait pas les moyens suffisants pour faire face aux besoins existants et à venir. Une clause de revoyure inscrite dans la COG prévoyait la possibilité pour le Gouvernement de suspendre le non renouvellement d’un départ en retraite sur deux et d’affecter des moyens supplémentaires en cas de difficultés liés au RSA. A ce jour, le Gouvernement à clairement notifié une fin de non recevoir par rapport à cette clause de revoyure.

FO dénonce l’attitude gouvernementale qui revient à faire exploser le réseau des CAF, tout en sachant qu’un million de chômeurs en fin de droit viendront augmenter le nombre des bénéficiaires des minimas sociaux et des prestations familiales en 2010. FO exige l’attribution des moyens nécessaires au fonctionnement du réseau. Cela passe bien évidement par la pérennisation des emplois en CDD, des embauches supplémentaires et la suspension de l’application de la RGPP à la branche famille.



/www.force-ouvriere.fr

COMMUNIQUE caf caisses d'allocations familiales RSA déclaration trimestrielle de res RSA jeune gestion de l’accès à la CMU actions de prévention des expuls exclusion minimas sociaux prestations fam

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site