FEDECHIMIE CGTFO Semaine 51 du 14 au 19 -12 - 2009

Semaine 51 du 14 au 19 -12 - 2009

PATRONAT

- Gestion sociale des conséquences économiques de la crise sur l’emploi : « un nouveau droit à la mobilité professionnelle individuelle sécurisée »

A l'issue d'une nouvelle séance de négociation sur la gestion sociale des conséquences économiques de la cri sesur l'emploi, la délégation patronale a proposé un nouveau dispositif de mobilité individuelle.

A l'issue d'une nouvelle séance de négociation sur la gestion sociale des conséquences économiques de la cri sesur l'emploi, la délégation patronale a proposé un nouveau dispositif de mobilité individuelle.

Déclaration de Dominique Castéra, chef de file de la délégation patronale :

 

« Nous avons proposé aujourd’hui un dispositif de « mobilité individuelle professionnelle sécurisée », totalement nouveau. Il permet à un salarié qui souhaite réaliser un projet professionnel dans une autre entreprise d’avoir un droit au retour dans son entreprise d’origine.

Tandis qu’hier un salarié qui voulait se lancer dans un nouveau projet professionnel devait démissionner, avec ce dispositif il peut bénéficier d’une rupture du contrat de travail d’un commun accord et d’un droit à l’échec de sa mobilité, avec droit au retour ou indemnité. Il s’agit donc bien d’un dispositif nouveau, dans l’esprit de la sécurisation des parcours professionnels et de la flexisécurité à la française ». Prochaine séance : 12 février 2010.

Conférence de presse mensuelle de Laurence Parisot – 15 décembre 2009 Medef TV

 

La conférence de presse mensuelle a été l’occasion pour Laurence Parisot de parler du budget du MEDEF

Le but que nous nous étions fixé n’est pas totalement atteint. Il y a un progrès global qu’il faut saluer et il faut vraiment dire à quel point nous mesurons l’effort, l’engagement, je dirais même le courage, du gouvernement dans la conduite de cette réforme difficile mais ô combien essentielle pour la compétitivité de notre pays.

Toutefois il faut bien avoir à l’esprit

Donc nous demandons au gouvernement et au parlement de prendre en considération le risque que les choix qui ont été faits font peser sur ces 70 000 entreprises. Il est encore temps, nous voulons le faire savoir, de faire voter un amendement qui permettrait un lissage des effets sur ces 70 000 entreprises 

 

Télécharger le fichier format PDF lire la suite...

 

 

 

 

 

FEDECHIMIE crise sur l'emploi mobilité individuelle profession Laurence Parisot sommet de Copenhague Copenhague Taxe professionnelle Dialogue social tpe pénalité nouvelle forme de rupture pour l pole emploi CAC Paradis f

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site