transparence

BANQUES : LES FRAIS CHAUFFENT


BANQUES

LES FRAIS CHAUFFENT

 

Imperturbables, les banques continuent d'encaisser, d'autant que les Français sont très peu à changer d'établissement: 4% chaque année. Les frais bancaires en France vont pour la plupart augmenter en ce début d'année 2010, dont notamment les cartes bancaires. A partir du 1er janvier pour la BNP Paribas, le Crédit Agricole Ile-de-France, la BRED et le CIC, et du 1er mars pour la Société Générale. C'est déjà fait depuis le 1er juillet 2009 à La Banque Postale, le 1er juin à la Caisse d'Epargne Ile-de-France et le 1er novembre pour LCL (Crédit Lyonnais). En septembre dernier, un rapport de la Commission européenne avait dénoncé leur prix élevés, les classant à la troisième place des plus chers en Europe, avec une moyenne de 154 euros annuels pour la gestion d'un compte courant. Le manque de transparence des banques françaises a également souligné, les auteurs de l'enquête ont du se déplacer dans plus de 50% des banques en France pour obtenir des informations demandées.

Au menu des hausses, les «packages bancaires» figurent en bonne place. L'AFOC a déjà mis en garde les consommateurs à propos de ces forfaits bancaires qui comprennent différents produits et services, dont bon nombre ne sont jamais ou très peu utilisés, contribuant surtout à saler la facture. Selon elle, «cette pratique, très usitée par les banques françaises, est sans conteste à l'origine de l'opacité et de la cherté des frais bancaires dans notre pays. Redonner la possibilité aux consommateurs d'accéder, à des prix raisonnables, aux seuls services dont ils ont besoin, est une attente forte de notre organisation car c'est le seul système qui permettra d'obtenir une réelle transparence en matière de frais bancaires».

 

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site