RGPP

Le livre noir de la RGPP

 

LE LIVRE NOIR DE LA RGPP


Préface

Le livre noir de la RGPP est né de la collecte d’impacts concrets pour les agents et les usagers de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) initiée depuis 2007 et des autres réformes détruisant les services publics des trois versants de la fonction publique.

Ces exemples collectés et actualisés en permanence illustrent l’ampleur et la diversité des domaines de la vie quotidienne qui sont touchés ainsi que les conséquences dévastatrices de ces réformes. Force Ouvrière a, dés la genèse de la RGPP, mis en garde et appelé à la vigilance sur les effets et nombreuses conséquences sur les droits mais aussi par exemple en terme de sécurité civile pour les usagers et citoyens que nous sommes tous.

Force Ouvrière a fait le choix de l’illustration des méfaits de la RGPP par l’exemple concret. Nos analyses sont amplement confirmées par les faits. Le constat est sans appel: tous les besoins essentiels et les actions au quotidien sont touchés: se nourrir, se loger, se déplacer, travailler, se former, être en sécurité, consommer, se cultiver, avoir des loisirs... Mettre l’accent par les exemples des conséquences de la RGPP sur les citoyens et les atteintes au service public montre aussi à quel point notre République se fragilise.

Par la défense et la promotion des services publics FO défend plus largement la notion de la république sociale dont les services publics sont un des piliers.

En effet, garant de la cohésion sociale et concourant à l’exercice des droits fondamentaux et à la lutte contre les inégalités, le service public est, avec la protection sociale collective et l’existence de conventions et statuts nationaux, au centre de la conception solidaire et égalitaire de la République. Plus que jamais défendre et promouvoir le service public, combattre la RGPP, c’est défendre la République!

Jean Claude Mailly
Secrétaire général

 

 


APPEL À UNE JOURNÉE DE GRÈVE INTERPROFESSIONNELLE ET À UNE MANIFESTATION LE 15 JUIN 2010

 

 

Tout le monde le sait maintenant, le gouvernement s’apprête à reculer l’âge légal de départ au-delà de 60 ans et/ou à allonger la durée de cotisation pour bénéficier du taux plein. Le plan de rigueur annoncé par le Premier ministre le confirme à sa manière: il s’agit de réduire les dépenses sociales pour obtenir l’approbation des marchés financiers. Force Ouvrière a décidé de passer à l’action.

Mandatée à l’unanimité par le Comité Confédéral National de Force Ouvrière, la Commission Exécutive s’est réunie de manière exceptionnelle le 4 mai 2010.


La Commission Exécutive constate que :

- Le gouvernement fait de la question des retraites le dossier prioritaire. La motivation essentielle est de montrer aux institutions financières et à leurs auxiliaires, les agences de notation, que le gouvernement va réduire les dépenses sociales, de la même manière qu’avec la RGPP il réduit les dépenses publiques.

Ce que confirmera la prochaine conférence sur les déficits publics et sociaux.

Parmi les menaces qui pèsent et qui seront confirmées dans les semaines à venir figurent l’allongement de la durée du travail (par report du droit à la retraite à 60 ans et/ou allongement de la durée de cotisation) et la remise en cause du code des pensions pour les fonctionnaires.

- Pour Force Ouvrière, il n’est pas question que les travailleurs fassent les frais, à travers leurs droits sociaux, de la crise provoquée par les intervenants sur les marchés financiers, intervenants qui dictent encore aujourd’hui le comportement des gouvernements dont le gouvernement français.

- L’action commune, nécessaire, suppose un accord sur les revendications et les modalités d’action. Chaque organisation est bien entendu libre de ses positions et il appartient aux travailleurs de se forger leurs convictions.

Force Ouvrière a proposé aux autres organisations un appel commun à 24 heures de grève interprofessionnelle franche, public et privé.

Assumant ses prises de position et soulignant que l’avant projet de loi devrait être connu vers la mi-juin, la CE de Force Ouvrière décide d’appeler le 15 juin à une journée de grève interprofessionnelle avec manifestation à PARIS.

Elle demande à toutes ses structures de tout mettre en œuvre pour la réussite de cette initiative et lance un appel en ce sens à l’ensemble des salariés et à leurs organisations.

Pour Force Ouvrière, il s’agit par un renforcement de la mobilisation, de montrer la détermination des salariés.

DECLARATION DE LA COMMISSION EXECUTIVE CONFEDERALE

Adoptée à l’unanimité
Paris, le 4 mai 2010


Livre noir pour les usagers : Les feux verts de la RGPP

Communique



Les « feux verts » de la RGPP : « livre noir » pour les usagers

Le gouvernement a présenté son troisième rapport d’étape de la révision générale des politiques publiques (RGPP) en conseil des ministres du 16 février.

Selon lui, l’essentiel des 374 premières décisions (décembre 2007 à juin 2008) est en cours de mise en œuvre. Le gouvernement leur décerne un « feu vert » signal d’une progression conforme à son calendrier.

Pour Force Ouvrière, ces mesures de la RGPP constituent aujourd’hui un véritable « livre noir » pour les usagers du service public et pour les fonctionnaires et agents publics :

- éloignement (géographique et fonctionnel) des services publics du citoyen ;
- des missions publiques privatisées ou abandonnées ;
- transformation du « service public » gratuit et solidaire à des services payants aux usagers-clients ;
- passage de l’égalité républicaine pour chaque citoyen à une inégalité généralisée en fonction des ressources du client, etc

Toutes ces destructions provoquées par la RGPP dans la Fonction Publique s’inscrivent à l’encontre des valeurs et des principes fondamentaux de la République.

Ce « livre noir de la RGPP » se caractérise régulièrement par de nouveaux effets dévastateurs concrets pour les citoyens. Force Ouvrière en a déjà recensé plus de 30, sans comptabiliser les attaques contre le statut, les droits, les moyens et les conditions de travail des fonctionnaires et des agents publics.

Force Ouvrière condamne et s’oppose à la RGPP. Force Ouvrière demande un moratoire immédiat sur les 374 mesures en cours et refuse l’engagement d’un « acte 2 » annoncé par le gouvernement pour mai 2010.

Paris, le 17 février 2010


Pascal PAVAGEAU

Téléphone : 06.76.77.70.39 - 01.40.52.84.45

 

  Télécharger le communiqué Format pdf

2010: PAYEZ PLUS POUR ÊTRE MOINS PROTÉGÉS


2010: PAYEZ PLUS POUR ÊTRE MOINS PROTÉGÉS

 

On n'échappe pas à la tradition, au 1er janvier on étrenne de nouvelles augmentations. Par contre, la protection des consommateurs est en baisse: les services de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) ont été mis au régime sec, «réorganisés» dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP) «pour être toujours plus efficaces au service des consommateurs et du bon fonctionnement de l'économie»...

Et pour couronner le tout, pas de coup de pouce au SMIC, histoire d'avaler la fève. Car si un bon bol de carbone aura été temporairement évité, la taxe étant repoussée aux calendes romaines, pour les beaux jours, le rail, lui, a pris une augmentation d'avance. Avec 1,9% d'augmentation, le TGV, toujours aussi rapide, bat largement l'inflation. Joli score après 2 % en 2008 et 3,5 % en 2009. Pas très raccord avec le Grenelle de l'environnement, dont les mesures voient leur verdure pâlir avec la mauvaise saison. Le crédit d'impôt sur les pompes à chaleur air-air est supprimé, celui sur le chauffage au bois (chaudières et poêles) passe de 40% à 25% tandis que le système de bonus-malus automobile est lui aussi quelque peu ratiboisé: les primes diminuent de 700 à 500 euros et de 200 à 100 euros et le malus ne concerne plus que les véhicules émettant plus de 150g de CO2 au km. Les 1000 euros de prime à la casse rétrécissent à de 700 euros pour ne plus atteindre que 500 euros le 1er juillet. Le pays est également touché par une nouvelle vague de déremboursement partiel de 110 médicaments. Ne vous blessez pas au boulot: les indemnités journalières pour accident du travail sont désormais fiscalisées à hauteur de 50% de leur montant.

Contactez l’AFOC de votre département – toutes les coordonnées sur afoc.net – ou l’AFOC nationale, du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 (tél.: 01 40 52 85 85).

 

CHAUNY
Maison des Syndicats- UL FO - rue Drouot
Tel. : 03 23 38 29 45
Permancences : mercredi de 15h à 16h et vendredi de 17h à 19h

02 - Aisne

Adresse : 

19, rue du Président Kennedy
FO - Maison des syndicats
02100 SAINT-QUENTIN
Tel : 03 23 65 66 66
Fax : 03 23 65 66 61
Mail : afoc.aisne02@orange.fr

Permanences :
mardi de 14h à 18h00
mercredi de 14h à 18h
Jeudi de 14h à 16h.

 ANTENNES LOCALES
Château Thierry
UL FO - 11bis rue de la Fère
Tel. : 03 23 83 32 07 Permanences : le mardi de 18h à 20h



LAON
Maison des Syndicats - rue Gérard Masse
Tel. : 03 23 23 21 08

VERVINS
Mairie de Vervins
Tel. : 03 23 98 00 30
Permanences : le mercredi de

14h30 à 17h30

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site